Sommaire chronologique - Sommaire alphabétique
Lettre précédente : 145 - Lettre 146 - Lettre suivante : 147

A ROBERT PINCHON


    [Fragment]
MINISTÈRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE
ET DES BEAUX-ARTS
SECRÉTARIAT
1er BUREAU
Paris, le 30 août 1879.

    Mon cher La Toque,
    Je ne pourrai pas, malheureusement, aller passer quelques jours chez toi au mois de septembre comme je te l'avais promis. Je ne verrai point la Normandie cet été ; je vais rejoindre ma mère en Bretagne et je profite de cette occasion pour faire à pied le tour des côtes de ce pays qu'on dit magnifique .
    ... Je me suis occupé tout de suite de l'affaire de ton ami Tranchard et tu peux lui annoncer que l'arrêté accordant un certain nombre d'ouvrages à la bibliothèque des Grandes Ventes a été mis hier à la signature du ministre. Tu peux lui dire aussi que sa demande officielle était faite sur du papier si petit que, sans les recherches que j'ai fait faire, elle aurait sans doute été égarée. On ne la retrouvait pas. On ne donne de l'importance à une affaire et on ne la fait prendre en considération qu'en l'exposant sur du très grand papier avec une très grosse écriture. Les petites feuilles griffonnées ne sont souvent pas lues.
    Rien de nouveau. Je travaille un peu et j'ai moins navigué que les autres années à cause de l'horrible temps que nous avons eu cet été...