Sommaire chronologique - Sommaire alphabétique
Lettre précédente : 192 - Lettre 193 - Lettre suivante : 194

A ÉMILE ZOLA


Paris, ce mercredi [octobre 1880].

    Cher Maître et ami,
    J'arrive ce matin, et je trouve chez moi la lettre de faire-part m'annonçant l'affreux malheur qui vous frappe1. Je ne puis que vous serrer longuement les mains en vous plaignant du fond du cœur.
    Croyez à ma profonde affection ainsi qu'à mes sentiments douloureux, et présentez à Madame Zola l'hommage de ma respectueuse sympathie dans la douleur qui l'atteint comme vous.

GUY DE MAUPASSANT


1 Zola venait de perdre sa mère.