Sommaire chronologique - Sommaire alphabétique
Lettre précédente : 257 - Lettre 258 - Lettre suivante : 259

A UN ÉDITEUR1


    [Fragment]
Paris, 4 décembre 1882.

    Je ne vous ai pas répondu plus tôt parce que j'ai si peu de temps à moi que je n'avais pu m'occuper encore des questions que vous m'avez posées.
    Voici les conditions auxquelles je peux traiter avec vous.
    1 vol. de 10 à 15 nouvelles - soit 150 pages de votre texte illustré. Tirage de luxe à 500 exemplaires. 2000 francs, dont 1000 francs le jour où je vous remettrai le texte, et 1000 francs le jour de la mise en vente. Vous restez seul éditeur de ces nouvelles pendant 5 ans .
    ... Quand à L'Amour à travers les Ages, j'aime mieux n'y point collaborer, pour plusieurs raisons, dont la plus simple est qu'il me serait fort désagréable d'écrire dans un recueil signé de plusieurs noms.
    Puis je serais obligé de vous demander une grosse somme.
    Je vends un roman à un journal 8000 francs. La traduction russe avant la publication en France me donne 2000. Toute proportion gardée, une nouvelle importante me donne, dans les mêmes conditions, au moins 1500 francs. Si je compte encore 1500 francs pour la part de cette même nouvelle dans un volume qui en contiendrait trois autres - (j'ai 1 fr. par volume de 3 fr. 50 chez M. Havard), nous arrivons à 3000 francs au minimum.
    Et je préférerais encore beaucoup ne point écrire cette nouvelle, même si vous m'en donniez 3000 francs comptant...

1 Probablement Monnier, qui publia Clair de Lune en 1884.