Sommaire chronologique - Sommaire alphabétique
Lettre précédente : 392 - Lettre 393 - Lettre suivante : 394

A FERDINAND BRUNETIÈRE


G. M.
La Guillette (Étretat).
[Juillet 1885.]

    Monsieur et cher confrère,
    Je ne m'attendais pas, je l'avoue, en commençant à lire votre article sur le Pessimisme littéraire1, aux choses si flatteuses que j'y ai trouvées pour moi. Mais si j'ai été un peu surpris, j'en ai été surtout heureux, votre opinion m'étant d'autant plus précieuse que je la sais dégagée de toute influence.
    Je vous prie de recevoir Monsieur et cher Confrère, avec mes remerciements empressés, l'assurance de mes sentiments très distingués et très dévoués.

GUY DE MAUPASSANT


1 Chronique de Brunetière publiée dans la Revue des Deux-Mondes du 1er juillet 1885.