Sommaire chronologique - Sommaire alphabétique
Lettre précédente : 612 - Lettre 613 - Lettre suivante : 614

A VICTOR HAVARD


[Reçue le 2 mai 1890.]

    Mon cher éditeur et ami,
    Je voudrais bien de l'argent samedi matin. C'est 3980 fr. que vous me devez. Je pars pour Fontainebleau. J'en reviendrai vendredi soir.
    Mais vous ne m'avez pas envoyé un seul des articles parus sur L'Inutile Beauté. C'est Ollendorff qui me les a fournis. C'est vraiment désagréable, de n'être jamais prévenu de ce qui paraît sur les livres publiés chez vous. Alors que d'ailleurs on m'envoie tous les articles.
    Je compte sur vous samedi matin, ayant un payement à faire ce jour-là.
    Je vous serre bien cordialement la main.

MAUPASSANT

    Avez-vous fixé une date pour le payement par l'Espagne ? Fixez-la. Je vais avoir besoin de cette somme1.

1 Cf. Lumbroso. Lettre de Havard du 30 mai 1890, envoyant « 2000 fr. à valoir ».