L’Âme étrangère




Commencé dans le premier semestre 1890, L’Âme étrangère reste en chantier jusqu'en février 1891, date à laquelle Maupassant l'abandonne au profit de L’Angélus. Le roman restera donc inachevé, dépassant à peine le premier chapitre. Dans le cadre de la ville d'Aix-les-Bains, où il a effectué plusieurs séjours, Maupassant évoque la société mondaine et cosmopolite qui fréquente le casino, et conte la déception amoureuse dont est victime le héros, Robert Mariolle.

L’Âme étrangère fut publié à titre posthume en novembre 1894 dans La Revue de Paris, édition reprise ci-dessous.

Télécharger ce livre :